Blog / News / La supply chain 4.0 post-covid

La supply chain 4.0 post-covid

Ces dernières années ont été riches de bouleversements qui ont fortement impactés tous les départements de l’entreprise.

Cependant, un peut-être plus que les autres fait face aujourd’hui à de nombreux nouveaux défis : la supply chain. Alors qu’est ce qui a exactement changé dans ce domaine, pourquoi et comment y faire face ? Autant de questions que vous vous posez sûrement et que nous allons approfondir dans cet article en faisant un tour d’horizon des principaux défis en 2022 pour la Supply Chain des entreprises.

  1. Des enjeux anciens qui deviennent de plus en plus critiques

Traditionnellement on pourrait lister la maîtrise des coûts et la maîtrise des délais comme enjeux essentiels de la Supply Chain. Ces thématiques restent plus que jamais d’actualité dans un monde sortant tout juste d’un an et demi de pandémie et faisant face à une tension sur les chaînes d’approvisionnement.

On estime que les coûts du trafic routier augmenteront de 4,2% en 2022 (selon le CNR) et que les prix des conteneurs ont augmenté de 351% selon l’indice World Container.

Face à de telles augmentations il est essentiel de sécuriser ses partenaires et d’optimiser le remplissage des camions, containers ou avions. UN ERP nouvelle génération permet d’estimer la demande à long terme et de contractualiser sur la durée avec vos partenaires. Ils permettent également automatiquement d’optimiser le remplissage des unités de manutention et des moyens de transport pour éviter le « transport à vide ».

  1. Des enjeux liés à la pandémie de Covid-19

Depuis le début de la pandémie de Covid-19 en 2020, de nouveaux phénomènes impactant directement la gestion de la Supply Chain sont apparus et contraignent les entreprises à s’adapter.

Parmi ceux-ci on peut citer la pénurie de matières premières ou de composants, le besoin de digitalisation, la fiabilité du stock et la collaboration entre tous les acteurs de la chaîne.

Il semble d’ailleurs que les entreprises qui ont installé la méthodologie DDMRP pour gérer leur processus de planification et de gestion des stocks ont mieux supportées la crise. En effet, le DDMRP permet de tirer les flux pour mieux aligner les stocks et la planification avec la demande du marché. Cette méthode rend ainsi le système plus robuste face aux variations en comparaison à un système de planification classique.

De manière globale, il s’agit de gagner rapidement en transparence et en visibilité tout au long de la Supply Chain en travaillant avec ses partenaires privilégiés, voire de remonter la chaine de valeur jusqu’aux fournisseurs de rang 3 pour sécuriser un pilotage transparent et synchrone des actions.

La gestion en flux tendu devient aujourd’hui une réalité. La situation révèle la nécessité de bénéficier d’une vue complète de l’inventaire disponible chez les fournisseurs pour être en capacité de répondre à la demande client.

La pandémie a aussi permis de mettre en évidence la dépendance de certaines industries aux acteurs de grand import. C’est pourquoi la gestion du risque de la Supply Chain dans son intégralité devient essentielle. La question du sourcing des produits et des composants en ne prenant plus seulement en compte des critères de délais de livraison ou de coût mais également d’origine et de sécurité de l’approvisionnement rentrent maintenant en compte. Un multi-sourcing peut-être la solution.

L’analyse de la donnée et la digitalisation ont été des leviers importants pour contourner à court terme les défis auxquels les entreprises devaient faire face. Une digitalisation des processus est donc primordiale pour le suivi au jour le jour comme pour l’analyse à posteriori.

Là encore une solution ERP moderne permettra de mettre en place les processus nécessaires et d’optimiser la Supply Chain dans son ensemble.

Avec leurs fonctionnalités de calcul automatique du besoin en utilisant la méthode DDMRP ils permettront de sécuriser les stocks des articles et composants jugés critiques.

Le suivi de la chaîne logistique de bout en bout (depuis la confirmation de la commande par le fournisseur au tracking de la marchandise aux différentes étapes de la chaîne logistique) permettra facilement d’identifier les retards et d’alerter les équipes opérationnelles par la mise en place de tableau de bord ou d’alertes sur les livraisons à problème.

La mise en place de quota de sources d’approvisionnement est également une fonctionnalité permettant de gérer efficacement le multi-sourcing en automatique.

Bien sûr le suivi des lots (de fabrication, fournisseur…) ou des numéros de série permettent d’assurer la traçabilité mais couplé avec des technologies comme la RFID, la transparence de la supply chain et la fiabilité du stock en sont accrues.

  1. Des attentes consommateur à prendre en compte

Depuis plusieurs années maintenant la préoccupation environnementale et sociétale des consommateurs est présente et semble s’accentuer d’année en année. Pour répondre à ces attentes des consommateurs la Supply Chain se doit d’être transparente tout au long du process, la sélection des fournisseurs doit être effectuée en respectant les critères RSE, le calcul de l’empreinte carbone doit pouvoir être effectué.

Par le suivi des moyens de transport utilisés, de la chaîne logistique du fournisseur à l’entrepôt et jusqu’au client, le calcul de l’empreinte carbone est assuré.

Enfin, parce que l’ère du tout dans l’ERP est révolue, et parce que certaines fonctionnalités sont préférentiellement dévolues à des solutions Best of Breed, les plateformes ERP actuelles se conçoivent comme 100% ouvertes aux API permettant une intégration avec du machine learning ou de l’intelligence artificielle.

En suivant toutes les étapes de la chaîne d’approvisionnement, les opportunités d’amélioration de la traçabilité sont plus claires.

Enfin en étant toujours à jour des dernières réglementations internationales les outils ERP vous permettent de conserver les données nécessaires pour prendre en charge les rapports pour les directives telles que REACH (https://eur-lex.europa.eu/legal-ontent/EN/TXT/?uri=CELEX%3A32006R1907&qid=1650630323867) , ROHS (https://eur-lex.europa.eu/legal-content/EN/TXT/?uri=CELEX:32011L0065) et WEEE (https://eur-lex.europa.eu/legal-content/EN/TXT/?uri=CELEX%3A32012L0019&qid=1650630356000).

Avec la vague du cloud dans les ERP cela rend ceux-ci toujours disponibles et permet de réagir au plus vite aux problèmes rencontrés.

Bref, même si la supply chain 4.0 nécessite des outils spécialisés, leur intégration dans un socle ERP est essentielle pour assurer la cohérence globale de votre chaîne d’approvisionnement.

Le sujet vous intéresse ?

Echangez avec les équipes ERP/Supply Chain de Meltone à contact@meltone.com

Demandez une démo Smart ERP

    Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité et les Conditions d’utilisation de Google s'appliquent.